Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2016

Réinfo, numéro spécial, Conseil National du PDF du 24 septembre 2016

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


Émission spéciale consacrée au Conseil National du Parti de la France du 24 septembre 2016.
Avec les interviews de :
  • Roger Holeindre, président du CNC et président d'honneur du PDF
  • Myriam Baeckeroot, trésorière et mandataire financier du PDF
  • Thomas Joly, secrétaire général du PDF
  • Martine Lehideux, vice-présidente du PDF
  • Carl Lang, président du PDF

21:05 Publié dans PDF, Société | Lien permanent | Commentaires (0)

26/05/2016

Halte à la chienlit organisée par les communistes de la CGT!

Communiqué du Parti de la France

 

2048x1536-fit_raffinerie-donges-bloquee-depuis-mardi.jpg

 

Le Parti de la France demande au gouvernement d'assumer ses responsabilités en mettant fin aux tentatives de déstabilisation de notre pays par une minorité d'agitateurs professionnels communistes qui bloquent les raffineries et paralysent les transports.

Il est intolérable que les Français subissent les agissements de ces syndicalistes subventionnés qui ne représentent qu'eux-mêmes et sont à mille lieux des préoccupations des travailleurs dont ils entravent la liberté de circuler.

Le rôle d'un gouvernement digne de ce nom est de rétablir l'ordre et de garantir la libre circulation des biens et des personnes ; si le pouvoir socialiste en est incapable, qu'il démissionne et laisse la place à des dirigeants patriotes de la droite nationale qui auront la volonté de mettre fin au désordre et au chaos social.

11/05/2016

Des députés LR, dont le maire de Montargis, veulent INTERDIRE l'école à la maison!!!!

eric_ciotti

11/05/2016 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) –  Eric Ciotti (LR) a déposé fin avril 2016 une proposition de loi visant à renforcer « l’encadrement des établissements privés hors contrat et à limiter les possibilités de dérogation à l’obligation scolaire ». Une proposition de loi qui provoquerait l’interdiction, sauf dérogation très particulière, de l’enseignement à la maison. 28 députés des Républicains ont co-signé cette proposition de loiDamien ABAD, Bernard ACCOYER, Jean-Claude BOUCHET, Philippe BRIAND, Olivier DASSAULT, Camille de ROCCA SERRA, Bernard DEBRÉ, Jean-Pierre DECOOL, Bernard DEFLESSELLES, Charles de LA VERPILLIÈRE, Nicolas DHUICQ, Jean-Pierre DOOR, Marie-Louise FORT, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Charles-Ange GINESY, Jean-Jacques GUILLET, Michel HEINRICH, Jacques LAMBLIN, Lionnel LUCA, Patrice MARTIN-LALANDE, Pierre MORANGE, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Claudine SCHMID, Fernand SIRÉ, Guy TEISSIER, Philippe VITEL, Éric WOERTH et Lionel TARDY.

 

« On connaissait la gauche liberticide, voici maintenant que les députés de droite veulent s’introduire dans les maisons et s’occuper de l’éducation de nos enfants » note un collaborateur de député Républicain à l’Assemblée nationale, qui n’a pas digéré la nouvelle.

La proposition de loi vise à renforcer la loi du 28 mars 1882 dite « loi Ferry » qui a instauré pour tous les enfants, âgés de six à seize ans, une obligation scolaire. La loi française autorise néanmoins que cet enseignement soit dispensé dans des établissements privés hors contrat ou au sein de la famille. « Plus qu’une obligation de fréquentation d’une école, la loi impose en réalité une obligation d’instruction aux parents. Cette particularité a favorisé sur notre territoire l’émergence de deux phénomènes particulièrement préoccupants : la déscolarisation d’un nombre croissant d’enfants, surtout des filles, pour des motifs d’ordre essentiellement religieux d’une part, et la multiplication d’écoles privées hors contrat prônant un islam radical, d’autre part.» indique le député Ciotti, qui concède ainsi vouloir « punir » tous les Français au nom de l’Islam radical et de ses dangers.

« Les enfants sont alors victimes de propagande idéologique sous couvert de programmes éducatifs alternatifs. Ils risquent d’être marginalisés et embrigadés, car ils ne disposent pas encore de l’esprit critique qui leur permettrait de conserver leur liberté de conscience. Dans un État de droit, la loi doit garantir à tous les enfants en âge scolaire le droit à l’instruction sans détournement possible.» poursuit Eric Ciotti, qui reste cette fois-ci muet sur les « dérives » au sein même de l’Éducation nationale que constataient certaines parlementaires UMP, dont lui-même, lors du débat sur les ABCD de l’égalité.

« L’article 1er durcit les conditions pour l’ouverture d’un établissement privé hors contrat, en s’inspirant de ce qui existe d’ores et déjà en Alsace et en Moselle où prévaut un système d’autorisation préalable. L’administration donnera l’autorisation d’ouvrir l’établissement seulement après avoir vérifié que sont satisfaites l’ensemble des conditions requises. Cela permettra de prévenir l’ouverture d’établissements où s’expriment des formes d’intégrisme religieux. Actuellement, le code de l’éducation prévoit pour l’essentiel une inspection portant sur la moralité, l’hygiène et la salubrité de ces établissements. L’article 2 prévoit de renforcer les contrôles de ces écoles en les étendant à l’existence d’atteinte aux valeurs de la République (comme l’égalité homme/femme ou le respect des institutions). L’objectif est d’éviter que les enseignants ne fassent passer le prosélytisme avant l’éducation des enfants. Enfin, aujourd’hui, en application de l’article L. 441-4 du code de l’éducation, le fait d’ouvrir ou diriger une école sans remplir les conditions prescrites est puni de 3 750 euros d’amende. Cette somme semble dérisoire au regard des enjeux en cause. L’article 3 propose de la porter à 150 000 euros.» peut-on lire sur le site de l’Assemblée nationale

Si les écoles hors-contrat sont visées par M. Ciotti, qui s’allie donc dans sa croisade avec Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, l’éducation à la maison est également dans le collimateur de ce député issu de la « droite populaire ». « En 2010-2011, en France, 18 818 enfants étaient instruits à domicile, dont 5 063 en dehors d’une inscription réglementée au Centre national d’enseignement à distance (Cned). Cela représente une augmentation de 54,6 % en trois ans.» constate le député, qui ne s’interroge nullement sur les causes de cette rupture marquée avec le système scolaire sous contrat.
« Ce phénomène a été rendu possible par les nombreuses lacunes dont souffre notre législation. L’article L. 131-1-1 du code de l’éducation se borne à prévoir que « l’instruction obligatoire est assurée prioritairement dans les établissements d’enseignement ». Cela apparaît largement insuffisant : le renforcement de l’obligation scolaire est indispensable pour assurer le droit de tous les enfants à l’instruction, à l’éducation et pour favoriser l’épanouissement de leur personnalité. Dans un contexte de menace terroriste inédite couplée à un développement sans précédent du communautarisme, il est indispensable que le contrôle de l’État sur l’éducation de tous les enfants soit renforcé.» écrivent les députés de droite. « La lutte contre le terrorisme et l’islamisme permet à la gauche et à une certaine droite aux relents liberticides de voter tout un arsenal sécuritaire sans que les Français puissent le contester. Valls a fait de même durant l’État d’urgence » poursuit notre assistant parlementaire, soucieux de garder l’anonymat.

Eric Ciotti et ses compères demandent donc l’interdiction de l’école à la maison, et des sanctions pour les contrevenants .

La suite sur Breizh Info

11:42 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

27/10/2015

Le gouvernement va baisser les APL pour pouvoir financer l'acceuil des migrants!

C'est Le Point qui nous le dit...

 

275x365xIMAGE_20140530_24579763-644x365.jpg.pagespeed.ic.X4RH2D_i2W.jpgLe ministère du Logement va devoir économiser 225 millions d'euros sur les aides personnalisées au logement (APL), selon le projet de budget pour 2016 dévoilé mercredi. Ces mesures d'économies compenseront des dépenses supplémentaires prévues l'an prochain : 150 millions d'euros d'"aides à la pierre" (subventions aux bailleurs sociaux pour la construction d'HLM) en plus, et 120 millions pour renforcer les capacités d'accueil des réfugiés, selon l'entourage de la ministre du Logement Sylvia Pinel.

Les APL, très connues et octroyées sous conditions de ressources, sont aussi le principal poste de dépenses du ministère du Logement pour un montant de 15,5 milliards d'euros. Selon le projet de budget, elles seront rabotées de 225 millions en 2016 et de 314 millions en 2017 par trois mesures d'économies cibles. Le patrimoine des bénéficiaires entrera dans le calcul du revenu fiscal de référence et un loyer plafond sera fixé, à un niveau "très élevé", à partir duquel l'APL sera dégressive. Enfin, les salariés de moins de 25 ans ne bénéficieront plus d'une dérogation qui leur était favorable : leur revenu annuel réel sera désormais pris en compte, et non plus leur première fiche de paie. Environ 500 000 ménages, sur les 6,5 millions de bénéficiaires des APL, seraient concernés.

22/09/2015

Les calaisiens sont exaspérés! Bien loin des reportages des médias officiels

NDLR : Nous remercions nos amis de Riposte Laïque qui sont à l'origine de ce reportage

L’invasion de Calais par les clandestins a bouleversé la vie quotidienne de ses habitants, qui vivent un véritable calvaire. Leurs témoignages impressionnants montrent leur détresse face à la façon dont les "autorités" les ont abandonnés, et face à l’imposture des discours politiques profondément falsifiés, complaisamment relayés par les médias officiels.

Par Guy Sauvage

source Les Observateurs CH

15/09/2015

Le maire républicain d'Orléans finance, aux frais du contribuable, un festival homosexualiste.

Lu dans Nouvelle de France:

h-20-2541001-1309866316.jpgCe festival traite des habituelles obsessions (« discriminations ») et événements marquants de la vie des militants homosexualistes (« coming out »… Quand on y pense, cela fait vraiment pitié !). Didier Roth-Bettoni y donnera une conférence sur le thème « Méchants gays et vilaines lesbiennes ? », persuadé qu’il est qu’Hollywood, monopolisé par des catholiques traditionalistes comme chacun sait, leur donne toujours le(s) mauvais rôle(s)… On ne doit pas vivre dans la même dimension !

On ne peut pas empêcher un groupe de personnes de se réunir tant que le rassemblement ne prend pas une forme obscène comme la gay pride. Le problème, c’est son financement par la ville d’Orléans (LR) et la région Centre Val de Loire (PS) comme l’admet le site officiel de la manifestation .

Le conseil régional socialiste arrose sa clientèle électorale, rien de nouveau sous le soleil. Mais le maire Les Républicains d’Orléans, Olivier Carré, aura besoin des Orléanais défendant la famille contre les assauts des lobbies homosexualistes pour être élu en 2020 (il a succédé à Serge Grouard, élu en 2014, qui a démissionné en juin 2015 pour des raisons de santé). Dites-lui ce que vous pensez de ce financement scandaleux et menacez de ne pas voter pour lui s’il ne reste pas au minimum neutre dans la guerre culturelle qui se joue actuellement : ocarre.online@gmail.com

03/07/2015

L'Armée du Salut préfère servir des clandestins plutôt que des français!

repas-calais.jpg

L’information ne provient pas de Minute ou de Rivarol mais de Charlie Hebdo. Autant dire que vous pouvez la diffuser sans crainte d’être étiqueté « politiquement incorrect » puisque tout le monde se doit d’êtreCharlie dans la France de Manuel Valls.

Or, voilà donc que Charlie Hebdo signale une anecdote ô combien révélatrice relative à une distribution de repas organisée par des bénévoles de l’Armée du Salut. Les pauvres habitués à venir y chercher de quoi manger en ont été écartés au profit… des « migrants », appellation délicate pour désigner les immigrés clandestins.

Et dire qu’il y a quelques années des distributions de soupe au cochon ont été interdites sous prétexte qu’elles auraient été « discriminatoires »

priorit%C3%A9-aux-migrants.jpg

 

Souce: Média-presse-Info via blog de Thomas Joly

 

11:25 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2015

Jeux d'eau à Aubervilliers!

648x415_enfants-jouent-rue-eau-bouche-incendie-aubervilliers.jpg

A Aubervilliers, les "jeunes" bien de chez nous s'amusent à ouvrir les bouches à incendie, pour s'arroser, faire des batailles d'eau et même remplir des piscines en plein milieu des carrefours, tout cela au frais du contribuable, au nez des policiers qui n'osent même pas intervenir, et au mépris des règles de sécurité, comme l'ont précisé le capitaine de la police d'Aubervilliers« les bouches incendie sont ouvertes toute la journée car les pompiers sont appelés ailleurs. Le quartier Cochennec, et les axes Casanova et Tillon sont particulièrement touchés par ce phénomène. Notre priorité c’est la sécurité routière. Les rues sont inondées, c’est glissant et ce sont les deux roues qui en pâtissent. » et le chef d'escadron des pompiers de Paris:  «Les conséquences ne sont pas moindre et mettent à défaut le réseau incendie»

Mardi 30 juin, 22 bouches ont été ouvertes à Aubervilliers, mais comme toujours, il est plus facile de jetter la pierre aux agriculteurs qui irriguent leurs champs!

CIws2gyWIAAquFl.jpg

 

09:32 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

09/01/2015

Le criminel islamiste Coulibaly avait rencontré Sarkozy en 2009 et avait été libéré de prison par Taubira il y a 2 mois!!!!

 

ob_d99ccb_b66preucuaa-ia1.png

Amedy Coulibaly, le tueur de policière de Montrouge jeudi matin et preneur d'otages dans une épicerie casher à Saint-Mandé, porte de Vincennes, a rencontré le Président Nicolas Sarkozy en 2009.

En passant, l'homme devrait se trouver en prison depuis 2013 mais libéré il y a deux mois suite à la loi Taubira qui autorise la libération de prisonniers pour les condamnations de allant jusqu'à 5 ans d'enfermement. Merci beaucoup Madame.

 

Source: Blog de Thomas Joly

10/09/2014

Laxisme judiciaire à l'égard des Femen!

Est-ce une autorisation à profaner tous les lieux de cultes?

Neuf membres de la secte Femen sont poursuivies pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame de Paris. Elles ont été relaxées ce mercredi matin par le tribunal correctionnel de Paris. Le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments pour imputer les dégradations constatées sur la cloche aux Femen ! Le tribunal était-il composé de borgnes et d’aveugles ? Les images sont nombreuses qui prouvent la violence des furies Femen. Mais il ne s’agit pas de preuves pour ce tribunal…

femen-nd-mpi

femen-notre-dame-2-mpi

Et lorsqu’une Femen a déclaré fièrement devant les médias qu’elle avait volé un morceau d’or de la cloche ?

Trois surveillants, poursuivis pour violences, ont quant à eux été condamnés à des amendes avec sursis. C’est évident, pour le tribunal, il vaut mieux être l’agresseur que l’agressé, l’agressé n’ayant jamais le droit de se défendre…

Le parquet avait requis une amende de 1500 euros contre chacune des neuf jeunes femmes et des amendes contraventionnelles de 250, 300 et 500 euros avec sursis contre les trois membres du service d’ordre.

La question qui se pose : quelle aurait été le jugement si le lieu profané avait été une mosquée ou une synagogue ?

Christine Boutin a réagi sur Twitter, les protestations n’ont pas tardé à affluer. «Droit au Blasphème revendiqué! Honte et provocation! France bafouée».

Thierry Mariani s’est également exprimé : «Femen relaxées après dégradations à Notre-Dame et surveillants condamnés!! Bel encouragement à tous les provocateurs».

L’une des Femen ayant attaqué Notre-Dame sera jugée en octobre pour «exhibition sexuelle».

 

Source

16:28 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

03/07/2014

Nouvel exemple des Deux poids, deux mesures...

 

Des supporters français brûlent un drapeau algérien à Bourges : la justice ouvre une enquête
La scène, qui s'est déroulée à Bourges, suscite l'indignation sur les réseaux sociaux. Selon nos informations, une enquête a été ouverte 
La vidéo suscite l'indignation sur les réseaux sociaux. 
Des supporters français ont brûlé un drapeau de l'Algérie, lundi 30 juin à Bourges (Cher), peu après le matchFrance-Nigeria, et avant le match Allemagne-Algérie. Selon nos informations, le procureur de la République a saisi le commissariat de police de Bourges, pour ouvrir une enquête. Aucune interpellation n'avait encore été effectuée mercredi matin.
"Des supporters disaient que c'était honteux de faire ça"
Filmée par un témoin, la scène a été mise en ligne sur la plateforme YouTube. "J'ai vraiment été choqué en voyant ça, témoigne Yassine, le témoin en question, interrogé par Le Courrier de l'Atlas. Je tiens à préciser qu’il y avait des supporters français qui disaient que c’était honteux de faire ça. Et qu’il fallait arrêter, que c’était un manque de respect."

NDLR : Et que fait la Justice lorsque des Algériens brulent les drapeaux Français

(Via René Declercq )

________________

 

NB: Les médias se déchaînent contre ce supporter, qui comme beaucoup de nos compatriotes en avait par dessus la tête des exactions commises par les algériens après chaque match. La justice va s'en mêler aussi, il s'agirait d'une incitation à la haine. Pire, sur les réseaux sociaux, le nom et l'adresse du supporter a été diffusée, il risque donc d'être la cible de la racaille.

 

Deux poids, deux mesures, les photos ci dessous ne semblent pas inciter à la haine, des drapeaux français sont brûlés chaque jour, quand à la photo de l'individu se torchant avec nos couleurs, elle avait même été récompensée lors d'une exposition par la FNAC.

lienart.JPG

18:39 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

23/06/2014

Scènes ordinaires en France occupée...

Plus les années passent, plus la France ressemble à un territoire conquis. Les algériens manifestent bruyamment leur joie dès que leur équipe de football joue un match. Routes bloquées, commerces fermés sinon saccagés , youyous qui deviennent franchement insupportables et parfois cris de joie en plein Paris, du style "On va tous vous niquer" ou encore "on vous a envahi". Voici une vidéo, parmi tant d'autres (vous pouvez en visionner une bonne dizaine, si vous avez du temps à perdre, sur François de Souche ).

 

 

10:25 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

21/05/2014

Des écoles du Loiret envoient des enfants au théâtre d'Orléans voir des spectacles décadents!

ob_7349b5_apoil.jpgParmi les spectacles proposés par la mairie d'Orléans aux écoles, la troupe EaEo avec leur spectacle M carré s'est produite au théâtre d'Orléans. Il était spécifié "pour les enfants à partir de 5 ans". Ce spectacle ayant été choisi par plusieurs écoles, le spectacle a eu lieu en présence de plusieurs classes élémentaires du public et du privé,

[...]

Au début les enfants ont bien aimé, on les entendait rire : des jongleurs acrobates, un peu clowns, très adroits, tout à fait ce que des enfants apprécient.

Et puis à un moment, le maladroit du groupe, celui qui fait rire... celui qui se trompe tout le temps, toujours à contre-temps, a commencé à se déshabiller: il a enlevé le haut, puis le pantalon, et même le slip. Il s'est retrouvé nu comme un ver...

Les enfants ont fait silence. C'est pudique un enfant.

Une classe est sortie, emmenée par son institutrice. Les autres, très choqués, n'ont pas réagi à tant d'impudeur. Dans ces cas là, c'est vrai, souvent on ne sait pas trop comment réagir, surtout lorsque sa classe est disséminée aux quatre coins de l'auditorium, les parkas à gauche et à droite, et que l'on est à 5 minutes de la fin du spectacle.

Mais ce n'était pas fini: vers la fin de l'exhibition (dans ce cas précis le mot anglais sonne plus juste), deux des "acteurs" (mâles tous deux je précise) se sont longuement embrassés sur la bouche.

Tant de mauvais genre n'a pas plu aux parents des enfants. Très vite des cordons se sont installés aux abords du théâtre pour prévenir les classes qui arrivaient les jours suivants à l'heure prévue pour la "manifestation" (on peut dire ça ?). Si bien que le directeur du théâtre d'Orléans est sorti comme un diable de sa boîte pour invectiver tous ces rétrogrades . Ben quoi c'est vrai ! On fait bien l'ABCD de l'égalité à l'école primaire, c'est normal d'illustrer la leçon, ça ré-éduque plus efficacement...

Quoi qu'il en soit, les parents ont envoyé une lettre à monsieur Serge Grouard, maire d'Orléans, pour protester contre la publicité de ce spectacle "adapté" d'après lui aux enfants de l'école primaire... Merci monsieur le maire ! Également une lettre au Directeur du Théâtre.... mais rien n'a filtré dans les journaux (il y a des choses que l'on ne dit pas dans la bonne ville d'Orléans... M. le Maire tient à être réélu!).

On peut se poser la question : jusqu'où iront ces soi disant artistes dans l'exhibitionnisme, la promotion de l'homosexualité et pourquoi pas, la pornographie ? (En Franche Comté, des clés USB ont été remises par les enseignants aux élèves de primaire avec, parmi d'autres sites préenregistrés, deux sites pornographiques ?)

Des parents d'élèves ont reproché aux responsables d''établissement leur manque de vigilance car l’exhibitionnisme de cette troupe pouvait être vérifié sur internet (voir lien). La mairie a trahi la relation de confiance avec les écoles.Qui est responsable?

Voici un exemple de plus qui montre la nécessité de l'implication des parents dans l'école pour toutes les activités qui ne relèvent pas directement de l'instruction. Être présent au sein de l'Association de Parents d’élèves, exiger de connaître à l'avance quel film ou quel intervenant sera présent devant son enfant (pour avoir le temps de vérifier sur internet), ce n'est pas un luxe, dans le public comme dans le privé, c'est une nécessité.

 

Source: 

14/05/2014

Jusqu'où iront ils?

Lors d'un précédent article (lire ici), il était question d'un lycée nantais qui demandait aux élèves ainsi qu'aux parents, de venir, quelque soit leur sexe, en jupette et rouge à lèvres. Mais il semblerai que ce n'était pas un cas isolé, aussi incroyable que cela puisse paraître, ce genre de pratique semble être courante dans nos lycées, comme on peut le constater ici en Vendée (voir photo ci dessous et l'article émerveillé de Ouest France). Le pire, c'est que des élèves, des parents et des enseignants participent à cette grotesques propagande LGBT.

La France s'enfonce doucement, grâce à nos chers gouvernants, dans la crétinerie la plus malsaine.

au-lycee-rabelais-ils-ont-porte-la-jupe.jpg

18:11 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2014

Pour le ministre de la famille: "les enfants n'appartienent pas à leurs parents"!

3742139.jpg

La nouvelle secrétaire d’Etat chargée de « la Famille, des Personnes âges et de l’Autonomie », Laurence Rossignol, ancienne porte-parole du Parti socialiste, est revenue, dans une interview au JDD, ce dimanche 13 avril, sur une phrase très grave prononcée sur le plateau de France 3 : « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. »

Elle ose insister : « (Cette phrase) devrait pourtant faire consensus… »

Revenant par ailleurs sur les enseignements des ABCD de l’égalité, Laurence Rossignol énonce : « Le but de l’enseignement à l’égalité est de dire aux filles : « Rien ne vous est fermé car vous êtes des filles ». Et de dire aux garçons : « On est différents, mais personne ne doit avoir le dessus sur l’autre ». La cour de récréation n’est pas un espace pour des apprentis petits coqs. »

On se doute que Rossignol préfère les chapons aux coqs…

Source Via blog de Thomas Joly

11:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)