Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2015

Réinfo du 5 octobre 2015

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


 

22/09/2015

Les calaisiens sont exaspérés! Bien loin des reportages des médias officiels

NDLR : Nous remercions nos amis de Riposte Laïque qui sont à l'origine de ce reportage

L’invasion de Calais par les clandestins a bouleversé la vie quotidienne de ses habitants, qui vivent un véritable calvaire. Leurs témoignages impressionnants montrent leur détresse face à la façon dont les "autorités" les ont abandonnés, et face à l’imposture des discours politiques profondément falsifiés, complaisamment relayés par les médias officiels.

Par Guy Sauvage

source Les Observateurs CH

21/09/2015

Réinfo du 21 septembre 2015

 

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


 

15/09/2015

Le maire républicain d'Orléans finance, aux frais du contribuable, un festival homosexualiste.

Lu dans Nouvelle de France:

h-20-2541001-1309866316.jpgCe festival traite des habituelles obsessions (« discriminations ») et événements marquants de la vie des militants homosexualistes (« coming out »… Quand on y pense, cela fait vraiment pitié !). Didier Roth-Bettoni y donnera une conférence sur le thème « Méchants gays et vilaines lesbiennes ? », persuadé qu’il est qu’Hollywood, monopolisé par des catholiques traditionalistes comme chacun sait, leur donne toujours le(s) mauvais rôle(s)… On ne doit pas vivre dans la même dimension !

On ne peut pas empêcher un groupe de personnes de se réunir tant que le rassemblement ne prend pas une forme obscène comme la gay pride. Le problème, c’est son financement par la ville d’Orléans (LR) et la région Centre Val de Loire (PS) comme l’admet le site officiel de la manifestation .

Le conseil régional socialiste arrose sa clientèle électorale, rien de nouveau sous le soleil. Mais le maire Les Républicains d’Orléans, Olivier Carré, aura besoin des Orléanais défendant la famille contre les assauts des lobbies homosexualistes pour être élu en 2020 (il a succédé à Serge Grouard, élu en 2014, qui a démissionné en juin 2015 pour des raisons de santé). Dites-lui ce que vous pensez de ce financement scandaleux et menacez de ne pas voter pour lui s’il ne reste pas au minimum neutre dans la guerre culturelle qui se joue actuellement : ocarre.online@gmail.com

14/09/2015

Les états du Golfe ne veulent pas acceuillir de migrants parce qu'ils sont trop riches et qu'ils ne veulent pas de gens qui ont souffert de stress!

4077481337.2.GIFOn croit réver, alors qu'en Europe, nous subissons une véritable invasion, les états du Golfe (Koweït, Arabie Saoudite, Qatar) refusent d’accueillir des migrants qui pourtant parlent la même langue, ont la même religion et la même origine ethnique. L'Arabie Saoudite dans sa grande bonté, accepte de donner de l'argent aux pays européens... afin de construire des centaines de mosquées pour que les envahisseurs puissent pratiquer leur religion! (Voir ici)

 

Voici les propos d'un officiel koweïtien:

- Le Koweït et les pays associés ne peuvent accueillir aucun réfugiés car nos pays sont riches
- Notre pays, le Koweït, n’est fait que pour ceux qui travaillent, installer ces personnes chez nous seraient trop coûteux
- De toute façon, notre niveau de vie est trop élevé pour eux, contrairement au Liban et à la Turquie qui sont bon marché et plus adaptés aux réfugiés syriens
- Et pour finir, nous n’avons pas à accueillir des personnes qui sont différentes de nous
- Nous ne voulons pas de personnes qui ont souffert de stress et de traumatismes dans notre pays

 

Fahad Alshalami (Koweït) :

 Voir la vidéo ici: lien

.En conclusion, l'Europe peut servir de dépotoir à toute la misère du monde

Réinfo du 14 septembre 2015

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


 

12/09/2015

Invasion choisie, désinformation et guerre psychologique, par Carl Lang

8253438-12905468.jpg?v=1441986550Carl Lang

Président du Parti de la France

La politique de colonisation de la France et de l’Europe occidentale engagée depuis les années 1970 avec la complicité active des dirigeants politiques et économiques européens s’accélère ces dernières semaines avec la ruée vers l’Europe de populations du proche et Moyen Orient.

Il est utile de rappeler que le chaos en Syrie est largement le fruit des politiques occidentales de soutien aux milices armées qui ont engagé une guerre civile et religieuse contre le régime de Bachar el Hassad.

Il y a peu, le président de la République dite française souhaitait un engagement armé de la France et de l’OTAN contre les armées du gouvernement légal syrien, alors que l’unique obstacle sur le terrain à une victoire totale de l’Etat islamique en Syrie est justement l’armée de Bachar el Hassad. François Hollande n’est donc pas simplement un incapable reconnu en politique intérieure mais il est de surcroît un irresponsable potentiellement dangereux en politique étrangère.

Face au présent chaos créé par le flux ininterrompu de centaines de milliers de migrants sur les frontières grecques et européennes, la France, l’Allemagne et le président de la Commission européenne ont fait le choix public et proclamé d’une politique d’ouverture et d’accueil, une politique dite de quotas qui a été entendue en Syrie, en Irak et ailleurs comme un véritable appel à venir en Europe : vous serez chez nous chez vous et vous y trouverez logement, protection sociale, allocations et emploi. Cette politique a un nom : celle de l’invasion choisie.

Cette capitulation politique s’accompagne du vacarme habituel des grosses caisses médiatiques de la désinformation : on explique ainsi aux téléspectateurs hébétés qu’il ne s’agirait que de 160 000 réfugiés à se répartir dans toute l’Europe et que 24 000  réfugiés pour la France, ce n’est pas grand-chose. Les faits sont pourtant impitoyables et démonstratifs : en une seule semaine 22500 clandestins sont arrivés sur la seule île grecque de Lesbos. L’appel public à l’accueil de certains Etats européens a d’ores et déjà enclenché un processus migratoire massif et supplémentaire de plusieurs centaines de milliers de personnes qui se précipitent vers les frontières européennes. Le nombre des populations candidates potentielles au déplacement est probablement aujourd’hui de 4 à 5 millions de personnes.

La seule arme de la désinformation habituelle et ordinaire n’étant pas suffisante cette fois-ci pour anesthésier et soumettre les peuples d’Europe, les régimes en place et tous les lobbies immigrationistes et anti nationaux sont passés à la phase supérieure de l’action psychologique, celle d’une véritable guerre psychologique contre les capacités mentales et politiques de défense et de survie des populations européennes. L’utilisation sordide de la photo du petit Aylan mort noyé du fait de l’irresponsabilité de ses parents a été une remarquable arme de guerre psychologique. L’objectif est simple : il consiste àculpabiliser ceux qui sont hostiles à l’ouverture des frontières, àdiaboliser les éventuels porte-parole de la résistance et finalement à neutraliser les masses. La plus remarquable action psychologique a été menée par la chancelière allemande Merkel contre l’identité et la sécurité de son propre peuple. Elle se dit prête à accueillir 800 000 réfugiés, elle refuse de plafonner le nombre d’entrées en Europe et souhaite une répartition autoritaire des migrants dans tous les Etats de l’Union. Il va de soi que toute forme de réaction hostile à cette politique de la part du peuple allemand ne pourrait être qu’un comportement de type hitlérien et rappellerait les heures les plus sombres de l’histoire allemande et européenne. Cette honteuse opération psychologique de manipulation et de culpabilisation est bien rodée, parfaitement menée et semble pratiquement imparable…

Et pendant ce temps, il est clair que la photo du petit Aylan n’a ému ni les riches Etats du Golfe Persique ni l’Arabie Saoudite puisque le gouvernement saoudien a déclaré qu’il refusait d’accueillir des migrants sur son territoire, pourtant arabes et en grande partie musulmans sunnites, mais qu’il était prêt à financer la construction de 200 nouvelles mosquées en Allemagne (source : journal libanais Al Diyar).

Où est donc la solidarité arabe ? Où est donc la solidarité islamique ?

Si l’Arabie Saoudite arabe et sunnite qui croule sous les centaines de milliards de dollars de sa production pétrolière ne fait rien pour des populations voisines, arabes et musulmanes, pourquoi l’Europe gangrénée par le chômage de masse, la paupérisation galopante et la dette publique devrait-elle porter la charge du déplacement de ces populations non européennes ?

Le Parti de la France condamne la politique suicidaire et contraire à l’intérêt national d’ouverture de nos frontières et rappelle à cette occasion sa volonté politique d’organiser la décolonisation de la France et de l’Europe en restaurant les principes de patriotisme social et économique, de préférence nationale et européenne, de protection de l’identité française, de réforme du code de la nationalité, de refus de l’islamisation et d’expulsion des clandestins.

Il nous faut rendre la France aux Français et l’Europe aux européens.

 

Aidez-nous. Rejoignez le Parti de la France !

08/09/2015

Lectures: Guillaume de Tyr : "Historia rerum in partibus transmarinis gestarum"

William_of_tyre.jpgGuillaume de Tyr (1130-1186) est un historien du moyen âge né à Jerusalem qui relata dans son "Historia rerum in partibus transmarinis gestarum" grâce à des témoignages de première main, l'histoire de la Terre Sainte à partir de la conquête de la Syrie par Omar (vers 636) jusqu'à la première croisade. Dans l'extrait choisi, qui concerne des événements qui ont juste précédé la première croisade, on peut constater que l'Etat Islamique n'a rien inventé. Des interventions pour sauver les populations persécutées et libérer les lieus saints, les croisades, sont aujourd'hui considérées comme des actes d'agression honteux de la part de l'occident contre le merveilleux monde musulman. Si ces interventions étaient honteuse, comment pourrait on qualifier les guerres du golfe et les interventions actuelles au proche-orient?

 

En 1009, le calife Hakim ordonne l’anéantissement du Saint-Sépulcre que l’on avait relevé après les destructions successives des perses et des arabes. Il pourchasse les chrétiens :

« On les chargeait douloureusement d’impôts, de tailles et de corvées contre la coutume et les privilèges qu’ils avaient acquis des princes mécréants ; cela même qui jamais ne leur avait été imposé leur fut défendu : de célébrer leurs fêtes ; le jour qu’on savait être la plus haute fête des chrétiens, on les faisait davantage travailler et œuvrer par corvée et par force ; on leur défendait de sortir de leurs maisons où on les tenait enclos pour qu’ils ne puissent faire aucune fête. Dans leur maison même ils n’étaient pas en sécurité, car on leur jetait de grosses pierres et, par les fenêtres, fientes et boue et toutes sortes d’ordures. S’il advenait qu’un des chrétiens dit une seule parole qui déplût à ces mécréants, aussitôt, comme s’il eût fait un meurtre, il était traîné en prison et perdait pour cela le pied ou le poing, ou il était mené aux fourches et tous ses biens étaient pris par le calife. Souvent les mécréants prenaient les fils et filles des chrétiens dans leurs maisons et en faisaient leur volonté ; tantôt par les coups, tantôt par la flatterie, on faisait renier leur foi à plusieurs des jeunes gens. […]

Un des mécréants, malicieux et déloyal, qui haïssait de cruelle haine les chrétiens, chercha un jour comment les faire mettre à mort. Il vit que toute la cité tenait en grand honneur et en grande révérence le Temple* qui avait été refait ; … devant le Temple est une place que l’on appelle l’aître du Temple qu’ils gardaient et tenaient aussi nettement que les chrétiens veulent tenir leurs églises et leurs autels. Ce déloyal mécréant prit, de nuit, sans que nul ne le vit, un chien mort,  tout pourri et puant, et le porta en cet aître, devant le Temple. Au matin quand ceux de la ville vinrent au Temple pour prier, ils trouvèrent le chien. Il n’y eut qu’un cri et un bruit et une clameur par toute la ville, si bien que l’on ne parlait que de cela. Ils s’assemblèrent et ne mirent pas en doute que les chrétiens n’eussent fait cela. Tous s’accordèrent pour que tous les chrétiens fussent passés par l’épée et déjà étaient tirés les épées qui, à tous devaient leur trancher la tête. Parmi les chrétiens était un jeune homme de très grand cœur et de grande pitié ; il parla au peuple et dit : <<Beaux seigneurs, la vérité est que je n’ai nulle faute en cette chose, pas plus qu’aucun de nous ; cela, je le crois certainement ; mais ce serai bien grand dommage, si vous mourrez tous ansi… Je veux prendre la chose sur moi et dirai que c’est moi qui ai fait ce dont on nous accuse tous>>… Quand les mécréants entendirent cela, ils délivrèrent tous les autres et lui seul eut la tête coupée. » 

15:25 Publié dans Extraits | Lien permanent | Commentaires (0)

07/09/2015

Nouveau livre de Roger Holeindre

Article paru dans Rivarol le 3 septembre 2015 (Source)

 

2962194185.jpg

Le nouveau livre de notre ami Roger Holeindre a pour titre « 1935/2015… 80 ans de mensonges et de calomnies, ça suffit ! » En bandeau figure sur la couverture ce commentaire à destination de ceux qui n’auraient pas bien compris son message : « Outrageusement politiquement incorrect ! » Dans la préface, Anne Brassié relève : « Roger Holeindre est un chroniqueur, un Joinville égaré au XXème siècle ». Ce n’est pas un mince compliment. On retrouve dans ce livre les célèbres capacités d’indignation de Roger, sa fureur à l’encontre des médiocres, des traîtres, des menteurs, des manipulateurs, des lâches, mais aussi des pages absolument passionnantes sur des événements de l’Histoire dans lesquelles même ceux qui croyaient bien connaître certaines périodes découvriront des informations peu connues.

« Notre Histoire est maintenant écrite par des pieds-nickelés »

Le titre du premier chapitre donne le ton. Holeindre poursuit : « De façon honteuse maintenant des bobards insensés sur la guerre de 1939-1945 sont devenus des vérités premières et trouvent parmi tous les sectaires, les imbéciles, voire les débiles, des propagandistes qui en arrivent à bâtir notre Histoire sur des histoires », expliquant qu’ « aujourd’hui, si tout va mal en France, c’est la faute à Pétain ». L’auteur rappelle ainsi qu’en à peine six mois 500 000 tonnes de bombes furent larguées sur la France, et souvent, comme à Caen, après que les forces allemandes en soient parties. Il rappelle que les soldats alliés qui se comportaient le plus mal, les plus violents à l’encontre de la population, étaient les soldats US. Les civils français découvrent des cow-boys souvent avinés, bagarreurs, trafiquants, voleurs et violeurs. Les soldats noirs seront particulièrement actifs dans cette dernière catégorie… Holeindre rappelle aussi l’ignominie du général Leclerc qui fit fusiller le 8 mai 1945, à Bad Reichenhall, en Bavière, le lendemain de la signature de la capitulation allemande à Reims, une douzaine de soldats français de la division Charlemagne, au mépris de toutes les lois de la guerre. Il raconte la rivalité entre De Gaulle et Giraud, le voyage de De Gaulle à Moscou, fin novembre 1944, où Staline lui demande de ramener Thorez en France, ajoutant : « Mais… ne le fusillez pas tout de suite ! » Staline, qui était un humaniste comme on les aime avait dit au général : « Si vos communistes n’obéissent pas et vous posent de trop gros problèmes… fusillez-les ! »

 

La dictature des lobbys

Citant Emmanuel Ratier et son livre « Mystères et secrets du B’naï B’rith », Roger Holeindre évoque l’influence de cette franc-maçonnerie juive. Il relève aussi les propos émouvants de Roger Ascott, rédacteur en chef de L’Arche, tenus au lendemain de l’élection de 35 députés du Front national : « Il importe que les hommes de bonne volonté, et les Juifs particulièrement, qui savent que la discrimination conduit fatalement à Auschwitz (sic)se regroupent afin que la doctrine sécuritaire, marchepied du racisme, reste isolée, marginalisée ». Daniel Cohn-Bendit avait quant à lui plutôt fait dans la modération, déclarant sobrement :« L’entrée d’un important contingent d’élus du Front national à l’Assemblée sent le retour du nazisme ! » Qui, mieux que Soljenitsyne a évoqué cette épouvantable faiblesse de l’Occident face aux forces occultes qui mettaient en place, en toute impunité, un mode de vie qui nous mènerait irrémédiablement dans une forme d’esclavage ? Soljenitsyne, qui venait d’être libéré du Goulag et expulsé en Occident, avait déclaré aux Américains : « Je reviens de votre futur ». Holeindre cite aussi cette déclaration d’Aldous Huxley, l’auteur du Meilleur des Mondes, datant de 1939 : « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des autres (…) Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité, et plus sa pensée et bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter ». Et Huxley ajoutait : « On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux ».

« La bêtise crasse de la ‘Droite molle’ »1066117200.png

Holeindre évoque l’élection présidentielle de 1981 et les manœuvres de Pasqua pour convaincre Chirac de se présenter contre Giscard et permettre ainsi à Mitterrand d’être élu. L’argument massue de Pasqua : Aux législatives qui suivront, ce sera un raz-de-marée antisocialiste, et, mis en minorité absolue, le nouveau président de la République, incapable de former un gouvernement, sera contraint de démissionner. On connait la suite de l’histoire. Les militants du RPR furent invités, au second tour, par Philippe Dechartre, ancien ministre du général De Gaulle et de Georges Pompidou, qui agissait évidemment à la demande de Chirac, à voter contre Giscard d’Estaing, qui fut battu. Giscard pourra déclarer par la suite : « J’ai eu deux Premiers ministres, Jacques Chirac et Raymond Barre. Le premier m’a poignardé. Le second a piétiné mon cadavre. Il est vrai que je devais quelque chose au premier (référence à l’appel de Chirac, en 1974, à voter Giscard plutôt que Chaban Delmas, pourtant investi par le RPR), alors que le second me devait tout. » Le lecteur de ce livre prendra un grand plaisir à y découvrir des anecdotes et des citations, qui le feront souvent rire (jaune) et qui valent leur pesant de cacahuètes. Ainsi, à propos du référendum sur le traité de Maastricht. Jacques Lesourne écrit dans Le Monde : « Un ‘non’ au référendum serait pour la France et l’Europe la plus grande catastrophe depuis les désastres engendrés par l’arrivée de Hitler au pouvoir ». Rocard, quant à lui, eut cette forte parole : « Je suis persuadé que les jeunes nazillons qui se sont rendus odieux à Rostock votent ‘non’ à Maastricht ». Mais c’est Bernard Kouchner qui décroche le pompon de l’humour involontaire avec cette considération :« Avec Maastricht, on rira beaucoup plus »…

La seconde guerre mondiale

Holeindre consacre tout un chapitre à la fin de la troisième République, à l’arrivée du maréchal Pétain au pouvoir, de façon parfaitement démocratique, faut-il le rappeler, et nous offre des pages roboratives sur la Kollaboration entre… communistes français et nazis au moment du pacte germano-soviétique, rappelant les démarches insistantes des communistes, avec Jacques Duclos à la tête de la délégation qui faisait le siège de la Kommandatur, pour obtenir la reparution de leur quotidien,L’Humanité, qui avait été interdit par les autorités françaises d’avant Vichy. Un de leurs arguments auprès des autorités d’occupation était que c’était le « Juif Mandel », alors ministre de l’Intérieur qui avait interdit la presse communiste et dissous toutes les organisations rattachées au parti. Les Allemands ne donnèrent pas suite, ce qui n’empêcha pas L’Humanité clandestine du 13 juin 1940 d’exalter « la fraternité franco-allemande », se réjouissant de ce que « les conversations entre travailleurs parisiens et soldats allemands se multiplient ». Les communistes français obéissaient au doigt et à l’œil à Staline. Roger Holeindre nous offre la lecture d’un document incroyable et peu connu. Il s’agit du discours de Joseph Staline au Politburo dans sa séance du 19 août 1939, peu de temps avant la signature du pacte germano-soviétique. Staline explique, faisant preuve d’un stupéfiant cynisme : « Si nous acceptons la proposition de l’Allemagne de signer un pacte de non-agression, elle attaquera la Pologne et l’entrée en guerre de la France et de l’Angleterre sera inévitable. De sérieuses tensions et des désordres se développeront en Europe occidentale (…) En période de paix le mouvement communiste ne peut pas se développer au point que le parti bolchevique puisse prendre le pouvoir  (…) Il nous faut prévoir quelles seront les conséquences d’une défaite ou d’une victoire de l’Allemagne. En cas de défaite, l’Allemagne sera immanquablement soviétisée et recevra un gouvernement communiste (…) Notre but est le suivant : L’Allemagne doit combattre le plus longtemps possible pour que les franco-britanniques soient épuisés au point de ne plus pouvoir annihiler l’Allemagne soviétique (…) Si l’Allemagne gagne la guerre, elle en sortira trop affaiblie pour pouvoir commencer un conflit armé avec l’URSS pendant au moins dix ans. » Et Staline de conclure : « Camarades ! Le déclenchement de la guerre entre le Reich et le bloc capitaliste anglo-français est dans l’intérêt de l’URSS ». L’auteur évoque évidemment le drame de Mers el-Kébir citant ces propos de Lord Hankey, qui fut membre du gouvernement Churchill : « On est endroit de se demander si, dans le cas où nous aurions perdu la guerre (ce qui à ce moment-là, était très possible) et qu’on eut créé une Cour nazie sur les principes de la Cour de Nuremberg, M. Churchill, le Conseil de l’Amirauté, les commandants en chef de la marine n’eussent pas été inculpés du crime de ‘préparation d’une guerre d’agression’ et condamnés à de lourdes peines ».

A propos de l’immigration

Holeindre rappelle quelques vérités quelque peu oubliées. Tous les gouvernements de droite et de gauche de l’avant-guerre, et peut-être encore davantage sous le Front populaire, ont pris des mesures draconiennes pour contrôler l’immigration. Se souvient-on que c’est en 1931 que les députés avaient adopté à l’unanimité (les communistes s’abstenant) un projet de loi qui instituait la préférence nationale à propos de l’embauche dans l’industrie ? L’article 8 de la loi du 12 août 1932 spécifiait quant à lui : « Tout employeur qui aura occupé une proportion de travailleurs étrangers supérieure à la limite fixée (5%) sera passible d’une amende de 5 à 15 F par jour et par travailleur irrégulièrement occupé ». L’été 1936, Roger Salengro, ministre socialiste de l’Intérieur, assène : « Le gouvernement ne saurait tolérer que des étrangers abusent de l’asile qui leur est offert » et Maurice Thorez, le leader communiste s’écrie le 28 septembre 1937 : « La France aux Français » ! Le radical Herriot invite quant à lui à mettre à la porte les « indésirables » alors que Daladier promulgue en 1938 une loi permettant d’emprisonner les Français qui aideront les clandestins ! Autres temps, autres mœurs…

Charles Hernu, un agent de l’Est

Roger Holeindre évoque, entre autres, un curieux personnage, Charles Hernu, très proche de François Mitterrand, et qui fut ministre de la Défense. Le sémillant Charles Hernu n’était autre qu’un agent rétribué par le KGB. Son nom de code était André pour les Bulgares, et Dinu, pour les Roumains. Jacques Fournet, directeur de la DST informa le président Mitterrand, en 1982, que des agents des services de renseignement de l’Est avaient transmis aux services français des noms d’agents français travaillant pour l’Est, leurs noms de code, et même leurs rétributions mensuelles. Parmi ceux-ci figurait le nom de Charles Hernu qui, en tant que ministre de la Défense, avait la haute main sur les services secrets. Réaction de François Mitterrand :« Nous n’allons pas refaire l’Histoire. Considérez, Monsieur le Directeur, qu’il s’agit d’un secret d’Etat… » On apprend que Charles Hernu avait été repéré dès 1953 par les services de l’Est. Les services savaient que ce franc-maçon était un coureur de jupons effréné, un bringueur, toujours fauché. Il percevait de 20 000 à 25 000 francs mensuels. Les services bulgares iront jusqu’à financer une de ses campagnes électorales ! On découvre dans le livre que l’ancien ministre de la Défense signait scrupuleusement un reçu pour la moindre somme perçue !

SOS Racisme, une officine juive

Roger Holeindre raconte par le menu la création et le développement de SOS Racisme, soutenu massivement par les subsides du pouvoir socialiste. La liste de ses dirigeants successifs est des plus instructives et permet de comprendre les vrais objectifs poursuivis par l’officine sous couvert d’antiracisme. Les dindons de la farce seront bien entendu les beurs qui se seront prêtés à cette mascarade. Le premier secrétaire général de SOS Racisme sera Eric Ghebali, qui était alors président de l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) et un agent d’influence d’Israël, comme le rapporte Thierry Ardisson dans son émission « Lunettes noires pour nuits blanches » en 1990. Les militants beurs membres de SOS Racisme se retrouvent très vite marginalisés, on se demande pourquoi, au profit de membres de l’UEJF .Quant au premier président de l’organisation, il s’agit de Harlem Désir, de mère juive, et ardent défenseur d’Israël. Mais ce n’est pas fini. Le premier vice-président sera Julien Dray dont le journaliste israélien Jacques Benillouche dira qu’il a « une grande famille en Israël, dont son frère qui vit dans une implantation » (entendez, dans une colonie). Bernard-Henri Levy et Marek Halter figurent, eux aussi, parmi ceux qui ont apporté leur appui à la fondation de cette synagogue, ainsi qu’un certain Daniel Saada, un « vieil ami de BHL ». Saada s’est depuis, installé en Israël, et le site du CRIF rapportait joyeusement en 2005 qu’il était devenu ambassadeur d’Israël. La boucle était ainsi bouclée… Roger Holeindre en profite pour évoquer les pleurnicheries d’Enrico Macias qui a déclaré : « On nous donné la nationalité française(en Algérie) mais pas aux Arabes. » Mais qui est ‘on’ ? ‘On’ est le juif franc-maçon Isaac-Adolphe Crémieux qui fit adopter en 1870 un décret qui accordait automatiquement la nationalité française aux Juifs d’Algérie, suscitant l’indignation et la révolte dans les masses arabes. Messali Hadj le chef de L’Etoile nord-africaine, qui deviendra le MNA dans les années 1950, partisan de l’indépendance mais féroce adversaire du FLN, dira que le décret Crémieux a mis l’Algérie entre les mains des Juifs et ajoutera : « Déjà ils dominent partout : dans la presse, dans la littérature, au théâtre, dans les maisons d’édition, dans l’enseignement, dans la magistrature, dans l’administration et même au gouvernement. Ils démoralisent le peuple français. Ils se servent de lui. Mais précisément parce qu’ils décomposent peu à peu l’Etat français, ils préparent la revanche de l’islam. Ils servent donc sa cause, notre cause. » Ces propos ont été tenus en 1934…

On l’aura compris, le livre de Roger Holeindre est une mine d’informations. Il aborde aussi la troisième République, ses scandales, la guerre d’Espagne, le procès du Maréchal, De Gaulle, l’Indochine, l’Algérie et tant d’autres sujets : un livre passionnant.

 

Ça suffit ! 1935/2015… 80 ans de mensonges et de calomnies,

par Roger Holeindre,

593 pages,

Les Editions d’Héligoland,

25 euros.

13/08/2015

Le Loiret, champion de viol en France métropolitaine!

Les DOM-TOM semblent être les départements les plus touchés par ce type d'atteintes, en termes de statistiques. Un viol annuel en Guyane pour 2.000 habitants en moyenne. La Guadeloupe et la Martinique ne sont pas en reste, affichant aussi un taux de signalement très élevés.

 

Vient ensuite Paris, avec plus de 600 viols déclarés en 2014. Cependant, compte rendu de l'importance des flux de population, Paris est un cas à part. Ce sont les secteurs ruraux qui affichent le plus d'affaires par habitants : la Sarthe, l'Orne, le Loiret ou encore l'Yonne. A l'inverse, certains départements ne comptabilisent que très peu de plaintes enregistrées comme la Haute-Corse (11 cas signalés en 2014) ou la Creuse (7 cas signalés). (source)

viols-France-2014-.png

Voir aussi l'article de Jeune Nation sur le sujet: (source: Jeune Nation)

 

19/07/2015

Face à Face du 20 juillet 2015: Invité Carl Lang

Face à Face, magazine d’information bimensuel du Parti de la France.


Invité : 
Carl Lang, Président du Parti de la France 

10/07/2015

Rien ne va plus au Front National

En Paca, des élus FN réclament la «démission» de Florian Philippot

 

ob_55d022_791021-philippot.png

 

Plusieurs conseillers régionaux, dont le 1er vice-président du groupe FN, jugent le numéro deux du parti «responsable de la crise interne» et l'appellent à rendre ses fonctions.

 

Il se présente comme «le plus fidèle lieutenant de Jean-Marie Le Pen en Paca depuis trente ans». Premier vice-président du groupe FN au conseil régional, dont le «Vieux» est président, Jean-Louis Bouguereau réclame la«démission de Florian Philippot». La raison : «Ses actes commis à l’encontre du président d’honneur du Front national». Dans un communiqué publié vendredi matin, l’élu régional attribue au numéro deux du Front national des «fautes politiques et juridiques de nature à compromettre l’unité du parti». En cause : l’offensive de la direction frontiste contre le vieux président d’honneur, récemment interrompue par deux décisions de justice en faveur de Jean-Marie Le Pen.

 

«Jean-Marie Le Pen s’est vu rétabli dans ses droits par la justice, explique Jean-Louis Bouguereau, joint par LibérationOr, Florian Philippot était à l’origine de cette criseDans n’importe quelle organisation démocratique, un homme qui commet de telles erreurs présente sa démission. C’est la seule solution pour rassembler tous les militants qui, notamment en Paca, sont très divisés au sujet de ce conflit». Jean-Louis Bouguereau assure avoir le soutien d’une «large majorité» des vingt élus frontistes au conseil régional de Paca (Provence-Alpes-Côte-d’Azur). Ainsi que de la base militante locale :«Les militants de Paca sont attachés sentimentalement à Jean-Marie Le Pen depuis de nombreuses années. Même les nouveaux venus ont une admiration sans borne pour lui». Et de promettre que d’autres élus de Paca, municipaux et départementaux, pourraient bientôt faire connaître leur soutien au «Vieux».

Cette fronde est-elle due à des frustrations après la distribution des investitures pour les prochaines régionales ? «Un certain nombre savent très bien qu'ils sont en fin de course, qu'ils n'ont pas faire leur job», explique un cadre local du parti. «C’est un argument dérisoire, proteste Jean-Louis Bouguereau. Ceux qui l’utilisent ne se rendent pas bien compte de la réalité de la situation, ils vivent sur un petit nuage rose. En Paca, il y a le feu aux poudres». Et si l’intéressé ne sera pas candidat en décembre prochain, il dit en avoir fait lui-même la demande en raison de ses 71 ans. Il assure enfin avoir publié ce communiqué de sa propre initiative, et non à la demande de Jean-Marie Le Pen qu'il n'aurait d'ailleurs «pas encore prévenu».

«Monsieur Bouguereau devrait se rappeler comment fonctionne le FN, ce n’est pas l’armée mexicaine ici», condamne Frédéric Boccaletti, secrétaire départemental du FN dans le Var. Lui aussi conseiller régional, il s’est récemment vu retirer son titre de secrétaire général du groupe par Jean-Marie Le Pen. «Ceux qui soutiennent cet appel doivent être les mêmes personnes qui s’épanchent sur Facebook contre Marine Le Pen,poursuit-il.C’est très décevant, mais ce n’est qu’un épiphénomène. Jean-Louis Bouguereau ferait mieux de taper sur le PS plutôt que sur Florian Philippot. De toute façon, il ne reste plus qu’une session plénière avant les élections».

Si son ampleur exacte reste à préciser, cette fronde pourrait gêner la campagne de Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste en PACA pour les prochaines régionales. Celle-ci doit déjà faire face aux remous provoqués par la désignation de l’ex-UMP Olivier Bettaticomme tête de liste dans les Alpes-Maritimes. Une «ouverture» qui vise à compliquer la tâche de Christian Estrosi, mais que conteste une partie des militants frontistes.

Dominique ALBERTINI

 

 

Source Libération via PDF Puy de Dôme

09/07/2015

Réinfo du 6 juillet 2015

 

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


Bienvenue pour ce numéro de Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, du 6 juillet 2015. 
Au sommaire de ce vingt-deuxième numéro : 
  
• Pour une fois que les politiciens nous font rire… Le cru 2015, du Presse Club Humour et Politique vient d’être dévoilé… Sarkozy, Hollande, Fleur Pellerin, François Fillon ou encore Dodo la Saumure sont les auteurs de quelques perles d’humour, volontaires ou non, mais qui illustrent de façon remarquable, les mœurs politiques françaises… 
  
• La Cour des Comptes se penche sur le Pôle Emploi. Le bilan est loin d’être bon. Ce n’est pas une leçon, mais une véritable correction, que la Cour des Comptes, vient d’infliger au plus gros opérateur de l’État qui avec 5 milliards de budget par an, ne recase que seulement 2,5% des 6,2 millions de chômeurs 
  
• C’est toujours pour votre sécurité… On vous prive de vos libertés individuelles pour combattre l’islamisme… On vous matraque fiscalement comme conducteur automobile, pour combattre la mortalité routière… Derrière le politiquement correct, la réalité est tout autre : vous êtes fichés et suivis, parce que vous êtes des opposants politiques, et vous êtes flashés tous les 15 kilomètres, parce que c’est très rentable ! 
  
• Le dossier du nucléaire iranien révèle un comportement étrange de notre Ministre des Affaires étrangères…  Laurent Fabius met une telle volonté à faire échouer les discussions entre l’Iran, les USA, la Russie, la Chine, le Royaume Uni, la France et l’Allemagne, que l’on peut se demander au profit de qui ? Pas pour les intérêts de la France en tout cas. En revanche, Israël et l’Arabie Saoudite le couvrent de louanges… 
  
• et, pour finir, nous détaillerons l’actualité du Parti de la France, et notamment l’intervention de Carl Lang lors du rassemblement du 30 juin dernier à Paris, organisé par Résistance Républicaine etRiposte Laïque, pour demander la démission du Premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

03/07/2015

L'Armée du Salut préfère servir des clandestins plutôt que des français!

repas-calais.jpg

L’information ne provient pas de Minute ou de Rivarol mais de Charlie Hebdo. Autant dire que vous pouvez la diffuser sans crainte d’être étiqueté « politiquement incorrect » puisque tout le monde se doit d’êtreCharlie dans la France de Manuel Valls.

Or, voilà donc que Charlie Hebdo signale une anecdote ô combien révélatrice relative à une distribution de repas organisée par des bénévoles de l’Armée du Salut. Les pauvres habitués à venir y chercher de quoi manger en ont été écartés au profit… des « migrants », appellation délicate pour désigner les immigrés clandestins.

Et dire qu’il y a quelques années des distributions de soupe au cochon ont été interdites sous prétexte qu’elles auraient été « discriminatoires »

priorit%C3%A9-aux-migrants.jpg

 

Souce: Média-presse-Info via blog de Thomas Joly

 

11:25 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2015

Jeux d'eau à Aubervilliers!

648x415_enfants-jouent-rue-eau-bouche-incendie-aubervilliers.jpg

A Aubervilliers, les "jeunes" bien de chez nous s'amusent à ouvrir les bouches à incendie, pour s'arroser, faire des batailles d'eau et même remplir des piscines en plein milieu des carrefours, tout cela au frais du contribuable, au nez des policiers qui n'osent même pas intervenir, et au mépris des règles de sécurité, comme l'ont précisé le capitaine de la police d'Aubervilliers« les bouches incendie sont ouvertes toute la journée car les pompiers sont appelés ailleurs. Le quartier Cochennec, et les axes Casanova et Tillon sont particulièrement touchés par ce phénomène. Notre priorité c’est la sécurité routière. Les rues sont inondées, c’est glissant et ce sont les deux roues qui en pâtissent. » et le chef d'escadron des pompiers de Paris:  «Les conséquences ne sont pas moindre et mettent à défaut le réseau incendie»

Mardi 30 juin, 22 bouches ont été ouvertes à Aubervilliers, mais comme toujours, il est plus facile de jetter la pierre aux agriculteurs qui irriguent leurs champs!

CIws2gyWIAAquFl.jpg

 

09:32 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)