Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2013

N'oublions pas que le communisme est une idéologie de mort!

 

Holodomor : l’extermination par la faim, l’Ukraine n’oublie pas

Source: L'oeuvre d'Orient

L’Ukraine a célébré samedi le 80° anniversaire de l'Holodomor : la famine planifiée, pendant l'hiver de 1932 et 1933, par le régime stalinien qui aurait tué entre 2,6 et 5 millions de morts.


holodomor-03.jpgHolodomor est un mot ukrainien qui signifie mourir de faim.

L’Ukraine a célébré samedi le 80° anniversaire de l’Holodomor : la famine planifiée, pendant l’hiver de 1932 et 1933, par le régime stalinien qui aurait tué entre 2,6 et 5 millions de morts. A cette époque l’Ukraine faisait partie de l’Union Soviétique. L’Union Soviétique voulait écraser le mouvement d’indépendance des ukrainiens en faisant mourir la population.

Alors que l’Ukraine était une nation agricole par excellence, le « grenier à blé de l’URSS », les Ukrainiens furent condamnés à mourir de faim.

L’Église orthodoxe ukrainienne fut liquidée, les élites intellectuelles déportées, la paysannerie collectivisée, les récalcitrants envoyés au goulag, les réserves alimentaires confisquées….

  • Le pape François a exprimé ce dimanche sa proximité aux Ukrainiens, »Je salue la communauté ukrainienne, qui vit le 80e anniversaire de l’Holodomor, la « grande famine » provoquée par le régime soviétique qui a causé des millions de victimes »,
  • Une messe a été célébrée dimanche 17 novembre à Notre Dame de Paris en présence de Mgr Gollnisch

 

 

En 2008, le Parlement européen a condamné l’Holodomor également comme une famine « provoquée » et comme un « crime contre le peuple ukrainien et contre l’humanité ».
Un comité composé de plusieurs personnalités publiques et de représentants des Église chrétienne d’Ukraine a organisé une Journée nationale de la Mémoire en souvenir des quelque sept millions de victimes innocentes, assassinées par la faim, parce que appartenant à une nation réfractaire au communisme et à la russification.
Les catholiques ukrainiens fêtent aussi deux anniversaires joyeux: le 50e anniversaire de la translation des reliques de saint Josaphat Kuncewycz (1584-1623) au Vatican, et le 50e anniversaire de l’Université catholique ukrainienne.