Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2016

Réinfo du 22 février 2016

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


 

15/02/2016

Un djihadiste à Chalette...

(Extraits d’un article paru dans l’Eclaireur du Gâtinais du 10 février 2016)

 

Condamné en 2008 pour actes terroristes , un homme de 47 ans est aujourd’hui soupçonné de prosélytisme islamiste. […]

Suspecté d’avoir « essayé de fabriquer des bombes » dans sa cuisine à Chalette-sur-Loing, Stéphane, 47 ans, a été condamné en octobre 2008 à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis […]

Sept ans plus tard, soupçonné de « fédérer la jeunesse musulmane en voie de radicalisation, tant dans le Loiret qu’en région parisienne et en Bourgogne », également suspecté de « diffuser de la propagande djihadiste » et de « se livrer à divers trafics », Stéphane fait l’objet d’une assignation à résidence.

Depuis le 25 novembre, il doit pointer, trois fois par jour au commissariat de Montargis et s’abstenir de sortir de son domicile, à Chalette, entre 20h et 6h. […]

Stéphane, tout comme un habitant de Château-Renard, s’est  trouvé impliqué, en 2005, dans un réseau islamiste dirigé par Safé Bourada, qui animait le groupe radical « Ansar Al Fath ». A l’époque, les terroristes projetaient de commettre des attentats à l’aéroport d’Orly ou dans le métro parisien.

Il est égalemnt établi que l’épouse de Stéphane a été élevée avec Hayat Boumédienne, la compagne d’Amedy Coulibaly, qui s’est enfuie en Syrie[…]

Le quadragénaire est également soupçonné d’avoir pu entretenir des liens avec Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly […]

07/02/2016

Communiqué du Parti de la France: A Calais: trahison des français et répression.

1734763871_B974782295Z.1_20150214165809_000_GOG3VVJBD.3-0.jpgCommuniqué du Parti de la France

Carl Lang et Le Parti de la France dénoncent la scandaleuse interpellation par les forces de l'ordre du Général Piquemal lors de la manifestation de ce samedi 6 février à Calais.

C'est au moment où il quittait le lieu du rassemblement et à l'issue de l'appel à la dispersion des manifestants qu'il a été brutalement ceinturé et arrêté par les forces de l'ordre. Alors qu'il y a quelques jours des milliers de migrants en situation irrégulière encadrés par des militants d'extrême gauche défilaient librement dans Calais, le rassemblement à l'appel de l'association Pegida a été interdit par le gouvernement socialiste. Il est clair qu'une fois de plus la gauche protège les clandestins et persécute les patriotes. La trahison du peuple français règne au sommet de l'État.