Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2015

Le maire républicain d'Orléans finance, aux frais du contribuable, un festival homosexualiste.

Lu dans Nouvelle de France:

h-20-2541001-1309866316.jpgCe festival traite des habituelles obsessions (« discriminations ») et événements marquants de la vie des militants homosexualistes (« coming out »… Quand on y pense, cela fait vraiment pitié !). Didier Roth-Bettoni y donnera une conférence sur le thème « Méchants gays et vilaines lesbiennes ? », persuadé qu’il est qu’Hollywood, monopolisé par des catholiques traditionalistes comme chacun sait, leur donne toujours le(s) mauvais rôle(s)… On ne doit pas vivre dans la même dimension !

On ne peut pas empêcher un groupe de personnes de se réunir tant que le rassemblement ne prend pas une forme obscène comme la gay pride. Le problème, c’est son financement par la ville d’Orléans (LR) et la région Centre Val de Loire (PS) comme l’admet le site officiel de la manifestation .

Le conseil régional socialiste arrose sa clientèle électorale, rien de nouveau sous le soleil. Mais le maire Les Républicains d’Orléans, Olivier Carré, aura besoin des Orléanais défendant la famille contre les assauts des lobbies homosexualistes pour être élu en 2020 (il a succédé à Serge Grouard, élu en 2014, qui a démissionné en juin 2015 pour des raisons de santé). Dites-lui ce que vous pensez de ce financement scandaleux et menacez de ne pas voter pour lui s’il ne reste pas au minimum neutre dans la guerre culturelle qui se joue actuellement : ocarre.online@gmail.com

Les commentaires sont fermés.