Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2015

Réinfo du 29 juin 2015

 

 

Au sommaire de ce vingtième-et-unième numéro : 
  
• L’islamisme dans le texte, c’est le Coran. Et il n’y en a pas d’alternatif, la Charia s’impose à tous les Musulmans. Pour lutter contre le terrorisme islamiste, il faut mettre fin à l’immigration-colonisation et inverser les flux migratoires. 
  
• Une autre méthode d’imposer la Charia. Il y a ceux qui coupent des tête et les piquent sur les grillages pour imposer la Charia par la terreur, et il y a ceux qui agissent par touches successives en imposant leurs revendications : horaires aménagés, plats hallal, églises transformées en mosquées, tribunaux confessionnels… 
Alors, bientôt pourquoi pas un impôt pour les dhimmis ? 
  
• Quand la France s’africanise… Ça ne pourrait être qu’un conflit de plus, entre un nouveau mode d’entrepreneur et une profession protégée. Mais en fait, c’est un doux mélange de « colonisation migratoire, de socialisme d'État et de mondialisme économique » qui se trouve au cœur du problème des Taxis, des VTC et d’UberPop. 
  
• La Cour des Comptes s’inquiète de l’autisme étatique… Elle constate à nouveau dans son rapport du 24 juin dernier, une situation financière toujours plus déséquilibrée, tant au niveau de l’Etat que des Collectivités locales.  La cour des comptes a beau tirer la sonnette d’alarme, le gouvernement continue d’accentuer sa pression fiscale sans pour autant faire d’économie. 
  
• On le soupçonnait mais ce serait encore pire que prévu… Un rapport de l’Institut autrichien de recherches économiques, le Wifo, préconise que les conséquences, des sanctions contre Moscou et des mesures de rétorsion russes, seront probablement beaucoup plus graves que prévu. Selon le Wifo, les sanctions anti-russes coûteraient 100 milliards d’euros à l’Union européenne, et près de deux millions d’emplois. 
  
• et, pour finir, nous détaillerons les prochains rendez-vous du Parti de la France, et son actualité.

 

 

Les commentaires sont fermés.