Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2016

Résistance nationale: la nation et le peuple en armes!

 Communiqué de Carl Lang

Président du Parti de la France

428686027.jpgLe Parti de la France s’associe à la douleur des proches du prêtre égorgé et des fidèles blessés par les assassins islamistes et apporte à la communauté des catholiques de France son soutien indéfectible.

Il est temps que nos compatriotes comprennent que les niaiseries déclamatoires du « vivre ensemble », les appels répétés à la « fraternité citoyenne et républicaine » ainsi que les logorrhées politiques et médiatiques du « pas d’amalgame » ne sont pas une réponse aux actions révolutionnaires et terroristes menées par les « soldats de l’Islam ».

Le Parti de la France qui a déjà présenté ses mesures de sécurité nationale et de défense du peuple français rappelle l’urgente nécessité de constituer une garde nationale de 100 000 volontaires, formés, encadrés et armés en toutes circonstances, comme première étape d’une nation et d’un peuple en armes.

La France et son peuple sont aujourd’hui en état de légitime défense.

Les effectifs annoncés par le ministre de l’Intérieur de la « réserve opérationnelle » composée de 9 000 volontaires dans la gendarmerie et de 3 000 dans la police sont dérisoires au regard des enjeux de sécurité intérieure et de la guerre de religion que nous font les militants de l’Etat islamique.

La réponse se doit d’être aussi une réponse politique à cette guerre politico-religieuse et révolutionnaire.

Le Parti de la France appelle tous les sympathisants de la cause nationale attachés à la défense de notre modèle de civilisation, à notre sécurité et à nos libertés ainsi qu’au droit du peuple français à rester lui-même à s’engager à ses côtés afin d’organiser la résistance nationale.

15/07/2016

Communiqué du Parti de la France suite aux crimes islamistes.

Communiqué du Parti de la France

Carl Lang et le Parti de la France adressent toutes leurs condoléances aux familles et proches des victimes fauchées hier soir à Nice par un tueur binational Franco-Tunisien. Par ailleurs sous contrôle judiciaire, ce tueur illustre une nouvelle fois le laxisme irresponsable et criminel du système judiciaire français ainsi que les sanglantes conséquences des politiques dites d'intégration républicaine des immigrés.

Le Parti de la France rappelle pour la énième fois les mesures politiques et de sécurité intérieure qu’il réclame depuis près de deux ans :

  • la réforme du code de nationalité et la fin de la politique d’attribution automatique de la nationalité française pour les étrangers nés en France, véritable politique de destruction de l’identité nationale. 
  • la déchéance immédiate de la nationalité pour tous les binationaux associés à des réseaux islamistes ou criminels ;
  • le rétablissement des contrôles aux frontières nationales. Notre sécurité intérieure étant directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’espace Schengen. L’absence de contrôles aux frontières intérieures de l’Union est en effet un cadeau fait à tous les trafiquants d’armes ainsi qu’aux réseaux djihadistes ;
  • l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux Chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France ;
  • l’expulsion immédiate de tous les étrangers en situation illégale en France ;
  • la mise en place d’une structure nationale de coordination de nos moyens de renseignements ;
  • Le décuplement des moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales ;
  • La création d’une garde nationale composée de volontaires formés, encadrés et armés en permanence et ce, dans l'esprit nécessaire  d’une Nation en  armes et le souhait d'associer tous les Français volontaires à la lutte pour le  rétablissement de notre sécurité intérieure; 

Face à la guerre révolutionnaire qui a commencé et qui se livre sur notre territoire, si le Président de la République et son gouvernement ne sont pas capables de prendre les mesures nécessaires et urgentes de sauvegarde nationale et de lutte contre les réseaux et les tueurs djihadistes et autres, le mieux pour la France et les Français est qu’ils partent.

24/06/2016

BREXIT: Pour la souveraineté et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

Communiqué de Carl Lang, président du Parti de la France

 

A l’issue du vote historique des électeurs du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord qui viennent de décider de quitter l’Union européenne, Le Parti de la France réaffirme son attachement au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et au respect du principe de souveraineté nationale.


Brexit : Pour la souveraineté et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes
Certaines réactions d’hystérie politique et médiatique à l’encontre des peuples du Royaume-Uni sont une intolérable ingérence dans les affaires intérieures d’un royaume souverain.
C’est d’ailleurs au nom de ce même principe de souveraineté que les peuples d’Ecosse et d’Irlande du Nord appellent à nouveau aujourd’hui à la sortie du Royaume-Uni au motif qu’ils ont voté non à la sortie de l’Union européenne.
En application de l’article 50 du Traité de Lisbonne, le gouvernement du Royaume-Uni va devoir engager avec les instances européennes le processus de négociation afin de fixer les modalités du retrait ainsi que de leurs relations futures. Ce seront les conditions du divorce qui devront être approuvées par le Parlement européen avant d’être officielles. Tout ne fait que commencer.
Le grand coup de pied dans la fourmilière européenne donné par ce vote de Brexit est l’occasion de ré-ouvrir le nécessaire débat sur les politiques et les institutions européennes qui sont aujourd’hui calamiteuses.
Le Parti de la France rappelle sa volonté de construire une nouvelle Europe des nations souveraines et des peuples libres, une Europe qui défende l’identité et les valeurs européennes et chrétiennes de civilisation, une Europe libérée de la tutelle de l’OTAN, une Europe refusant la Turquie en son sein et établissant un partenariat privilégié, économique, politique et de sécurité avec la Russie.
Si le Royaume-Uni conformément à son histoire et à sa géographie a choisi de couper le lien continental en privilégiant le Commonwealth et l’axe atlantique avec les USA, l’occasion nous est donnée de refondre le projet européen autour de notre bloc continental de civilisation.
Etant aujourd’hui libérés de nos obligations européennes vis-à-vis du Royaume Uni, Le Parti de la France demande au gouvernement français de dénoncer immédiatement le traité du Touquet signé le 4 février 2003 qui transforme de fait Calais en ville frontière de la Grande Bretagne et les douaniers et policiers français en garde-frontières britanniques. Il appartient désormais au gouvernement britannique de gérer sur le territoire britannique le flux des dizaines de milliers de migrants qui souhaitent rejoindre la Grande-Bretagne. Il en va de l’intérêt national français et il serait temps, sur cette question devenue insupportable des migrants, que le gouvernement français défende les intérêts de la France.
 

26/05/2016

Halte à la chienlit organisée par les communistes de la CGT!

Communiqué du Parti de la France

 

2048x1536-fit_raffinerie-donges-bloquee-depuis-mardi.jpg

 

Le Parti de la France demande au gouvernement d'assumer ses responsabilités en mettant fin aux tentatives de déstabilisation de notre pays par une minorité d'agitateurs professionnels communistes qui bloquent les raffineries et paralysent les transports.

Il est intolérable que les Français subissent les agissements de ces syndicalistes subventionnés qui ne représentent qu'eux-mêmes et sont à mille lieux des préoccupations des travailleurs dont ils entravent la liberté de circuler.

Le rôle d'un gouvernement digne de ce nom est de rétablir l'ordre et de garantir la libre circulation des biens et des personnes ; si le pouvoir socialiste en est incapable, qu'il démissionne et laisse la place à des dirigeants patriotes de la droite nationale qui auront la volonté de mettre fin au désordre et au chaos social.

16/05/2016

Réinfo du 16 mai 2016

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


 

11/05/2016

Le rappeur qui exècre la France et les français invité à souiller la mémoire des poilus à Verdun!!!

Afficher l'image d'origine

 

Un scandale, une honte, un irrespect infini envers nos morts à Verdun pour la défense de nos frontières et de notre territoire : le rappeur anti-Français « Black M » a été invité par l'Elysée à animer le centenaire de cette grande bataille.

Signe encourageant de la rupture consommée entre le pays réel et le pays légal : l'indignation est en train de monter dans le pays, d'ailleurs, la page Black M ne doit pas souiller le centenaire de Verdun a dépassé les 1.000 abonnés en seulement quelques heures.

Nous rappelons que le scandale, entre autres choses que nous pourrions développer sur plusieurs pages, est notamment constitué par le fait que Black M est ce rappeur qui chantait il n'y a pas si longtemps que la France était un pays de Kouffars, c'est-à-dire un pays de mécréants, d'incroyants et d'infidèles. (Source)

Verdun ne donne pas envie de rire, ni de danser, ni de s’enflammer sur un air de rap. La commémoration de Verdun n’est envisageable que dans le recueillement dû au calvaire de centaines de milliers de personnes qui ont sacrifié leur bonheur et leur vie à une conception de l’honneur et de la patrie. Un respect infini leur est dû, rien d’autre, et ce respect passe par le silence, la discrétion, et la dignité.

Source: Blog de Thomas Joly 

 

________________

MAIS CE N'EST PAS TOUT !

 

Selon F de Souche (voir l'article ici), le concert, gratuit pour les jeunes, coûtera 150 000 euros, dont 60% à la charge de la communauté de commune de Verdun (en gros vos impôts) et à 40% par la Mission du Centenaire

Des députés LR, dont le maire de Montargis, veulent INTERDIRE l'école à la maison!!!!

eric_ciotti

11/05/2016 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) –  Eric Ciotti (LR) a déposé fin avril 2016 une proposition de loi visant à renforcer « l’encadrement des établissements privés hors contrat et à limiter les possibilités de dérogation à l’obligation scolaire ». Une proposition de loi qui provoquerait l’interdiction, sauf dérogation très particulière, de l’enseignement à la maison. 28 députés des Républicains ont co-signé cette proposition de loiDamien ABAD, Bernard ACCOYER, Jean-Claude BOUCHET, Philippe BRIAND, Olivier DASSAULT, Camille de ROCCA SERRA, Bernard DEBRÉ, Jean-Pierre DECOOL, Bernard DEFLESSELLES, Charles de LA VERPILLIÈRE, Nicolas DHUICQ, Jean-Pierre DOOR, Marie-Louise FORT, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Charles-Ange GINESY, Jean-Jacques GUILLET, Michel HEINRICH, Jacques LAMBLIN, Lionnel LUCA, Patrice MARTIN-LALANDE, Pierre MORANGE, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Claudine SCHMID, Fernand SIRÉ, Guy TEISSIER, Philippe VITEL, Éric WOERTH et Lionel TARDY.

 

« On connaissait la gauche liberticide, voici maintenant que les députés de droite veulent s’introduire dans les maisons et s’occuper de l’éducation de nos enfants » note un collaborateur de député Républicain à l’Assemblée nationale, qui n’a pas digéré la nouvelle.

La proposition de loi vise à renforcer la loi du 28 mars 1882 dite « loi Ferry » qui a instauré pour tous les enfants, âgés de six à seize ans, une obligation scolaire. La loi française autorise néanmoins que cet enseignement soit dispensé dans des établissements privés hors contrat ou au sein de la famille. « Plus qu’une obligation de fréquentation d’une école, la loi impose en réalité une obligation d’instruction aux parents. Cette particularité a favorisé sur notre territoire l’émergence de deux phénomènes particulièrement préoccupants : la déscolarisation d’un nombre croissant d’enfants, surtout des filles, pour des motifs d’ordre essentiellement religieux d’une part, et la multiplication d’écoles privées hors contrat prônant un islam radical, d’autre part.» indique le député Ciotti, qui concède ainsi vouloir « punir » tous les Français au nom de l’Islam radical et de ses dangers.

« Les enfants sont alors victimes de propagande idéologique sous couvert de programmes éducatifs alternatifs. Ils risquent d’être marginalisés et embrigadés, car ils ne disposent pas encore de l’esprit critique qui leur permettrait de conserver leur liberté de conscience. Dans un État de droit, la loi doit garantir à tous les enfants en âge scolaire le droit à l’instruction sans détournement possible.» poursuit Eric Ciotti, qui reste cette fois-ci muet sur les « dérives » au sein même de l’Éducation nationale que constataient certaines parlementaires UMP, dont lui-même, lors du débat sur les ABCD de l’égalité.

« L’article 1er durcit les conditions pour l’ouverture d’un établissement privé hors contrat, en s’inspirant de ce qui existe d’ores et déjà en Alsace et en Moselle où prévaut un système d’autorisation préalable. L’administration donnera l’autorisation d’ouvrir l’établissement seulement après avoir vérifié que sont satisfaites l’ensemble des conditions requises. Cela permettra de prévenir l’ouverture d’établissements où s’expriment des formes d’intégrisme religieux. Actuellement, le code de l’éducation prévoit pour l’essentiel une inspection portant sur la moralité, l’hygiène et la salubrité de ces établissements. L’article 2 prévoit de renforcer les contrôles de ces écoles en les étendant à l’existence d’atteinte aux valeurs de la République (comme l’égalité homme/femme ou le respect des institutions). L’objectif est d’éviter que les enseignants ne fassent passer le prosélytisme avant l’éducation des enfants. Enfin, aujourd’hui, en application de l’article L. 441-4 du code de l’éducation, le fait d’ouvrir ou diriger une école sans remplir les conditions prescrites est puni de 3 750 euros d’amende. Cette somme semble dérisoire au regard des enjeux en cause. L’article 3 propose de la porter à 150 000 euros.» peut-on lire sur le site de l’Assemblée nationale

Si les écoles hors-contrat sont visées par M. Ciotti, qui s’allie donc dans sa croisade avec Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, l’éducation à la maison est également dans le collimateur de ce député issu de la « droite populaire ». « En 2010-2011, en France, 18 818 enfants étaient instruits à domicile, dont 5 063 en dehors d’une inscription réglementée au Centre national d’enseignement à distance (Cned). Cela représente une augmentation de 54,6 % en trois ans.» constate le député, qui ne s’interroge nullement sur les causes de cette rupture marquée avec le système scolaire sous contrat.
« Ce phénomène a été rendu possible par les nombreuses lacunes dont souffre notre législation. L’article L. 131-1-1 du code de l’éducation se borne à prévoir que « l’instruction obligatoire est assurée prioritairement dans les établissements d’enseignement ». Cela apparaît largement insuffisant : le renforcement de l’obligation scolaire est indispensable pour assurer le droit de tous les enfants à l’instruction, à l’éducation et pour favoriser l’épanouissement de leur personnalité. Dans un contexte de menace terroriste inédite couplée à un développement sans précédent du communautarisme, il est indispensable que le contrôle de l’État sur l’éducation de tous les enfants soit renforcé.» écrivent les députés de droite. « La lutte contre le terrorisme et l’islamisme permet à la gauche et à une certaine droite aux relents liberticides de voter tout un arsenal sécuritaire sans que les Français puissent le contester. Valls a fait de même durant l’État d’urgence » poursuit notre assistant parlementaire, soucieux de garder l’anonymat.

Eric Ciotti et ses compères demandent donc l’interdiction de l’école à la maison, et des sanctions pour les contrevenants .

La suite sur Breizh Info

11:42 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2016

Orléans: Arlette Fourcade quitte le FN! Il n'y aura plus de groupe FN !

Arlette Fourcade quitte le FN. - BESSEYRE Christelle

Source: La République du Centre

La conseillère municipale d'opposition Front national, élue en 2014, va quitter son parti.
 En désaccord profond avec la ligne politique prônée par le numéro 2  du parti, Florian Philippot, avec le secrétaire départemental Charles de Gevigney ou avec Philippe Lecoq, leader du FN à Orléans, elle siégera désormais parmi les non-inscrits, avec Christophe de Bellabre. Ancien adhérent du FN lui aussi, le conseiller municipal élu en 2014 n'a pas repris sa carte après une suspension d'un an.
Cette décision n'est pas sans conséquence politique. De fait, dans quelques jours, une fois les courriers administratifs envoyés, il n'y aura plus de groupe FN à Orléans, qui sera une des rares grandes villes de France où c'est le cas.

Discours de Carl Lang au défilé de Sainte Jeanne d'Arc


08:02 Publié dans PDF | Lien permanent | Commentaires (0)

Défilé en l'honneur de Sainte Jeanne d'Arc, le PDF était présent en nombre!

07:59 Publié dans PDF | Lien permanent | Commentaires (0)

09/05/2016

Le nouveau Bureau Politique et le nouveau Conseil National du PDF

Le Bureau Politique et le Conseil National du Parti de la France

DIRECTION


 
  • Président : Carl LANG
  • Président d'honneur : Roger HOLEINDRE
  • Vice-Présidente : Martine LEHIDEUX
  • Secrétaire Général : Thomas JOLY
  • Trésorier : Myriam BAECKEROOT

BUREAU POLITIQUE

  • Gilles ARNAUD
  • Myriam BAECKEROOT
  • Christian BAECKEROOT
  • Michel BAYVET
  • Michèle CARAYON
  • Xavier CODDERENS
  • Sylvie COLLET
  • Frédéric DELPLACE
  • Christophe DEVILLERS
  • Jean-Claude FRAPPA
  • Nicolas GOAS
  • Réjeane GUIDON
  • Bruno HIROUT
  • Roger HOLEINDRE
  • Thomas JOLY
  • Guy JOVELIN
  • Jean-Marie LEBRAUD
  • Sabrina LE CORRONC
  • Fernand LE RACHINEL
  • Martine LEHIDEUX
  • Eliane MARCO-GIMENEZ
  • Matthieu MAUTIN
  • Eric PINEL
  • Jean-Claude ROLINAT
  • Jean-Pierre REVEAU
  • Dominique SLABOLEPSZY
  • Valéry VANBATTEN
  • Jean-François VENDEVILLE
  • Jean VERDON
  • Olivier WISSA

ELUS AU CONSEIL NATIONAL

  1. Guillaume AGUILLE
  2. Bernard ALLAIN
  3. Gilles ARNAUD
  4. Christian BAECKEROOT
  5. Myriam BAECKEROOT
  6. Etienne BAUVOIS
  7. Michel BAYVET
  8. Michelle BEAL
  9. Olivier BIANCIOTTO
  10. Dominique BIRY
  11. Huguette BOUGRO
  12. Michel BOUGRO
  13. Michèle CARAYON
  14. Jacques CHASSAING
  15. Xavier CODDERENS
  16. Sylvie COLLET
  17. Marie-Thérèse COUCHARD
  18. Philippe COURTOIS
  19. Dominique DE LAPRADE
  20. Gérard DEGRAVE
  21. Monique DELEVALLET
  22. Frédéric DELPLACE
  23. Pierre DEPLANQUE
  24. Thomas Dolores DEPLANQUE
  25. Christophe DEVILLERS
  26. Louis DOUCET
  27. Quentin DOUTE
  28. Jean-Paul FELIX
  29. Tristan FLINT
  30. Nadine FOURNARD
  31. Jean-Claude FRAPPA
  32. Nicolas GOAS
  33. Réjane GUIDON DORE
  34. Jean-Pierre GUIDON
  35. Marie-Anne HAAS
  36. Bruno HIROUT
  37. Roger HOLEINDRE
  38. Thomas JOLY
  39. Guy JOVELIN
  40. David LANGER
  41. Jean-Marie LEBRAUD
  42. Sabrina LE CORRONC
  43. Martine LEHIDEUX
  44. Christophe LEHOT
  45. Benjamin LEMATTE
  46. Fabrice LENGELE
  47. Fernand LE RACHINEL
  48. Daniel LUCAS
  49. Alain LYON
  50. Joêl MALMAISON
  51. Eliane MARCO – GIMENEZ
  52. Katell MAUTIN
  53. Matthieu MAUTIN
  54. Pierre (de) MONTLIVAULT
  55. Dominique MOREL
  56. Franck PECH
  57. Florence PERDU
  58. Pierre-Elie PHEULPIN
  59. Eric PINEL
  60. Jean-Pierre REVEAU
  61. Jean-Claude ROLINAT
  62. Dominique SLABOLEPSZY
  63. Serge THOMES
  64. Franck TIMMERMANS
  65. Dominique TOUZOT
  66. Valery VAN BATTEN
  67. Sébastien VANNOYE
  68. Jean-François VENDEVILLE
  69. Pierre Marie VERDIER
  70. Jean VERDON
  71. Alde VINCI
  72. Danielle WEBER
  73. Olivier WYSSA

20:43 Publié dans PDF | Lien permanent | Commentaires (2)

3ème Congrès du Parti de la France- Discours de clôture du Président

IIIe Congrès du Pari de la France
Discours de clôture de Carl Lang, président du Parti de la France


 

3ème Congrès du Parti de la France- Intervention de Koen Dillen

Intervention de Kœn Dillen, ancien député flamand au Parlement européen - Vlams Blok / Vlams Belang
lors du IIIe Congrès du Parti de la France


 

3ème Congrès du Parti de la France- Intervention de Joëlle Bergeron

Intervention de Joëlle Bergeron, députée européenne du groupe ELDD
lors du IIIe Congrès du Parti de la France


 

 

3ème Congrès du Parti de la France- Intervention de Christian Baeckeroot

Intervention de Christian Baeckeroot, membre du Bureau Politique du PDF
lors du IIIe Congrès du Parti de la France


Intervention de Christian Baeckeroot, membre du Bureau Politique du PDF